Coût & caractéristiques

le coût

Maitre Artisan

Depuis le début de 2021, les couts des matériaux n’ont cessé d’augmenter avec des valeurs parfois très importantes : doublement du prix du bois ou de l’acier, aluminium, mastics, films d’étanchéité, verre, à peu près tous les matériaux sont concernés par des hausses variables et surtout évolutives. Il est donc assez difficile de donner un prix stable , car les évolutions de tarifs ne sont pas terminées, pas plus que certaines pénuries.

En ce mois d’Octobre 2021, le coût de nos constructions varie en moyenne de 700€ TTC le m² pour le GROS ŒUVRE basique (ossature seule hors fondations) à 2200€ TTC le m² pour la maison FINIE peintures Bio et faïences murales incluses (il s’agit de surface bâtie SHOB / 100 m2 bâtis donnent environ 85 à 86 m2 de plancher) et pour des chantiers se trouvant dans une zone géographique proche (3/4 heure de route maximum).

le gros œuvre Hors d’eau Hors d’air (HEHA), quant à lui, atteint généralement les 1200 à 1300€ TTC, mais à ce stade des options commencent déjà à influencer le cout.

Lorsque l’on parle d’extension d’existant les couts sont équivalents en fonction des corps d’état recherchés, et parfois supérieurs lorsqu’il s’agit de surélévation, car dans ce cas interviennent des couts annexes de démolition, voire de renforcement des structures.

Nous construisons habituellement nos murs directement sur chantier, pour les ouvrages régionaux (150 m² hors d’eau, hors d’air en six semaines est courant). Il est possible de préparer en atelier puis transporter et assembler sur place pour les chantiers plus lointains, mais sur étude spécifique et au cas par cas.

Le coût de ces constructions écologiques & bioclimatiques, est à mettre en rapport avec la performance du bâti (cout global), sa durabilité, son bilan carbone et particulièrement la surface de plancher obtenue puisque pour comparer a performance thermique équivalente, il faudrait mettre en rapport nos maisons avec des Monomurs de 50 cm, ou encore des isolations de 15 a 20 cm en conventionnel. Enorme avantage du bois et des bio-sourcés, cette construction stockera de façon perenne une trentaine de tonnes de Co2, quand un ouvrage à structure béton ou acier, (parpaings, briques, et autres siporex) en dispersera 300 dans l’atmosphère.

Avec l’envolée prévisible des couts de l’énergie dont nous subissons les prémices actuellement, l’efficacité d’un bâtiment ne nécessitant quasi pas d’énergie extérieure n’est plus à démontrer. De fait la consommation de nos maisons est si faible , que l’on peut facilement les transformer en bâtiment à énergie positive en les équipant d’une production d’énergie et en renforçant, en option, le niveau d’isolation.

Ce cout est lié à la qualité des matériaux employés, pour la plupart bio-sourcés et régionaux, et au savoir-faire qui préside à la mise en œuvre. Notre spécificité et notre conception particulière nous permettent de produire des bâtiments de type “Fraicheur sans clim”, bioclimatiques et adaptés au climat méditerranéen, ce qui est un challenge pour la plupart des constructions bois, mais qui peut être résolu grâce à la conception fine qui préside à nos projets.

En effet, nos bâtiments, grâce à leur qualité d’isolation et d’accumulation solaire, vous offrent la possibilité d’économies de chauffage d’environ 80% et de 100% sur la climatisation. l’essentiel du cout de chauffage est généralement représenté par les prix des une ou deux stères de bois nécessaires à l’utilisation utile ou ludique du poêle d’appoint ou de la cheminée au long de l’année.

D’autre part en été , ils gardent une fraicheur naturelle, grâce à une conception aboutie et à la mise en place de cinq niveaux de défense contre les excès de chaleurs estivaux : isolation de haut niveau, volets moderne de type BSO et autres, protection solaire liée à l’architecture, sur-ventilation, plancher rafraichissant “naturel” grâce au principe du terre plein semi isolé (voir notre chapitre fondations) A ce titre l’utilisateur du bâtiment aura un rôle essentiel a jouer, en gérant correctement les apports d’énergie/ouverture-fermeture des occultations et des menuiseries.

Notons à ce sujet qu’il est prudent de ne pas surdimensionner le chauffage d’appoint, en effet nombre de nos utilisateurs se “plaignent” de ne pas pouvoir allumer le poêle assez longtemps, deux à trois heures de chauffe suffisant amplement les jours de grand froids, pour atteindre la température de confort, avec un poêle de 4 à 6 Kw maximum.

Bien sûr, les possibilités d’auto construction et de participation au chantier sont nombreuses et peuvent vous permettre, notamment au niveau du second œuvre, de réaliser de substantielles économies.

Les caractéristiques

Consultez les caractéristiques de nos constructions